Bilan tunisien.

Fin de l’hypocrisie. Nicolas Sarkosy trouve le régime du président Ben Ali en grand progrès démocratique, et Rama Yade a annulé une rencontre avec des opposantes tunisiennes, qui ne sont pas dupes et qui le disent. Une insulte à des femmes courageuses. La secrètaire d’Etat avale toutes les couleuvres, sans mot dire. Mais sa passion sarkosienne est la plus forte. Les tunisiens savent à quoi s’en tenir désormais avec la France. Elle ne donne pas de leçons, mais elle vend. Sarkosy pourra difficilement à l’avenir se présenter comme un parangon des droits de l’homme. On commence à voir que c’est la dernière de ses préoccupations. Il sait fort bien que les français sont plus tournés vers leur pouvoir d’achat en particulier que vers les libertés en général. Surtout celle des autres. Et pour ce qui est du pouvoir d’achat, il n’a pas encore fait ses preuves ; car il n’a pas de prise sur l’économie réelle. Mais cela, il ne faut pas le dire.

Laisser un commentaire