Commerce.

Le gouvernement annonce la possibilité pour les magasins hard discount se s’installer sans autorisation préalable s’ils font moins de 1000m2. Cela étant, supposer relancer la concurrence bien absente du secteur, quand on sait que les grands groupes du secteur possèdent toutes les chaines installées (l’allemand Lidle mis à part), relève du voeux pieux. Trouver 1000m2 en centre ville n’ira pas dans le sens de la baisse des coûts. Il faut savoir que depuis le moment où l’Etat a légiféré sur la distribution, cela a toujours été dans le sens du poil des distributeurs, au nom bien entendu de la défense du consommateur, éternel faux nez. Certains prétendent que le baisse qui suivra les annonces d’aujourd’hui sera de 1,5%. C’est mieux que rien, ça ne changera pas la vie des gens, compte-tenu de l’avance prise sur les marges depuis l’avènement de l’Euro, où tout le monde s’est généreusement servi sur le dos du public. Ajoutez à cela les hausses régulières depuis l’an 2000, les marges restent confortables pour les acteurs de la distribution. Cela n’empêche pas que les industriels (qui ne sont pas l’abbé Pierre) interpellent les distributeurs, pour cause de méfiance profonde et souvent justifiée vis-à-vis de ces derniers. Lutte de pouvoir. Bref, ne vous faîtes aucune illusion sur l’avenir de votre pouvoir d’achat, malgré les déclarations d’un gouvernement qui ne peut pas grand-chose dans ce domaine, si tant est qu’il en ait envie. Il s’agit seulement d’avoir l’air de réagir à l’air du temps. Comme d’habitude. Les droits des consommateurs (s’ils existent), ne progresseront pas beaucoup. Les grands groupes de distribution, peuvent dormir tranquilles.

Laisser un commentaire